Michel MARTIN Sensei nous a quitté

Michel MARTIN Sensei nous a quitté

Triste semaine que celle qui vient de s’écouler pour les Budo, en général, et le Kyudo en particulier.

Le pionnier de cette discipline en France Michel MARTIN Sensei (6ème dan Renshi) est décédé. Nous le savions en soucis à des ennuis de santé mais son décès nous a surpris et nous laisse une profonde tristesse.

Michel MARTIN Sensei avait, dans sa jeunesse, séjourné une dizaine d’années au JAPON, années durant lesquelles il avait été initié au kyudo par ANZAWA Heigiro Sensei (10 dan hanshi). Il avait également durant trois années suivi un enseignement de Zen.

Il était celui qui avait lancé la construction du premier kyudojo à DRAVEIL(Essonne). De même il était à l’origine de la création de la fédération de kyudo traditionnel en France et avait également contribué à la mise sur pied de la fédération européenne de kyudo.

Dans les années 1980 j’étais entré en contact avec le kyudojo de DRAVEIL afin d’avoir quelques informations sur le kyudo. Pour mémoire à l’époque Internet était réservé à quelques uns et seul le ‘ minitel’ pouvait donner accès à certaines informations. Bref j’avais reçu en retour le fascicule édité par ASAHI INTERNATIONAL association qui gérait à l’époque le kyudojo. Ce fascicule je l’ai conservé et la providence m’a permis de rencontrer ce pionnier du kyudo à l’occasion de la coupe de France organisée à BELFORT en 2012.

Nous avions immédiatement sympathisé car Michel était très accessible. Durant son séjour belfortain, il avait été pris en charge par Jacqueline BOILLOT une de nos pratiquante qui s’était occupé du ‘Sensei’ durant la durée de ce weekend de PÂQUES.

Il avait écrit et édité un des tout premier livre sur le kyudo publié en FRANCE au nom assez évocateur:  » Un tir – Une vie.

Merci Michel d’avoir partagé tes connaissances et ouvert ainsi une nouvelle  » Voie » pour les passionnés des Budo! . Apprendre encore et toujours pour réaliser le tir parfait c’est l’esprit de ‘shoshin’ l’esprit du débutant que les vrais budoka conservent tout au long de leur vie de pratiquant.

A présent tu arpentes la Voie Suprême! Bonne route Sensei!

Jean Pierre

 

Laisser un commentaire