Quand l’ enteki devient kinteki

Quand l’ enteki devient kinteki

Avant d’entrer dans le sujet je voudrai saluer la 1ère place, en individuel, de Patricia STALDER (F) au Taïkaï européen (EKF) de kyudo  qui s’est déroulé ce week-end à AMSTERDAM. D’autre part Patricia rafle également le prix spécial décerné au compétiteur qui a présenté le meilleur style durant toute l’épreuve !  La France s’est classée 2ème par équipe derrière l’Allemagne et devant Espagne

 Programmé de longue date avec en toile de fond la vision d’une journée ensoleillée le stage annuel  Enteki (tir à 60 mètres) de BELFORT du dimanche 26 mai 2013 n’a pu se dérouler pour cause, hélas, de mauvais temps lui aussi programmé par la météo depuis le début de semaine et confirmé ce dimanche 26 mai sur BELFORT. Pluie intermittente,bise assez soutenue et température hivernale étaient bien présentes.

Même si un rayon de soleil avait fait son apparition nous n’aurions pu pratiquer dans un terrain détrempé par des semaines de pluie. Sans compter que l’herbe, malgré tout, avait bien poussé et que vu ma taille je risquais d’en avoir sous les bras ! Pourtant tout avait été prévu pour une belle journée de kyudo, notamment les Vit’abri pour se protéger des ardeurs d’un soleil printanier ! Bref c’est tombé à l’eau si j’ose dire !

Fort heureusement ma vieille amie Kermitte m’ayant fait part de ses prévisions pessimistes le nécessaire avait été réalisé  pour se retrouver au gymnase Léo LAGRANGE pour un stage kinteki( tir à 28 mètres). Nous n’allions tout de même pas laisser repartir Claude LUZET Senseï (Shogo –  Kyoshi G) sans lui donner le plaisir de diriger un stage chez les francs comtois!

Mise en place de bonne heure du kyudojo et sortie pour l’occasion du jin maku. Vers 9h30 nous nous retrouvons à quatorze de pratiquants de l’AIRBJ et de CATCO sur le shajo pour le salut.

Tir d’ouverture de stage réalisé par le Senseï. Nous prenons notre première leçon ! Ensuite nous défilons devant lui par shareï et son œil exercé ne manque pas de déceler les points faibles de notre technique. A cette occasion le Senseï nous rappela que le yatori (ramassage des flèches) fait partie du shareï !

Le programme prévoyait une correction personnalisée à partir de la prise d’image vidéo. La technique ne fut pas à la hauteur de nos espérances mais permit tout de même de mettre en relief nos défauts.

Certains des plus anciens d’entre nous (niveaux C et D tirant en zasha) se retrouvèrent pour l’apprentissage d’une petite partie du rôle de kaizoé (dai ni et dai ichi) Pas facile surtout dans les positions d’attente. Petit à petit nous construisons notre pratique. Difficile de devenir “invisible” dans une attitude chancelante par manque d’équilibre. Avec un peu de travail cela devrait s’arranger enfin pas pour les doigts de pieds !

Puis tir  corrigé par le Senseï sur deux emplacements, les autres emplacements servant à mettant en pratique les corrections effectuées par ses soins

A 12h30 déjeuner tout à fait dans la tradition franc comtoise avec un produit local mis en bouteille dans le Jura et dont on dit que, plus on en boit plus on tire droit ! Il faut bien le reconnaître la consommation fut des plus modérée compte tenu du nombre,  de bouteilles et de convives à apprécier ce nectar (ce n’est pas pour autant que la mato m’a paru plus grande) !

Vers 14h reprise avec pour les futurs candidats aux passages de grades un travail corrigé sans aucune concession. Chaud devant ! Parfois beaucoup de concentration mais un zanshin (ici et maintenant) défaillant qui finit par s’arranger après maintes entrées sur le shajo. Le Senseï attira particulièrement l’attention des candidats sur le placement correcte des pieds lors des déplacements !

Reprise du tir corrigé et du tir “ libre” puis quelques derniers shareï avant de poser pour la photo souvenir vers 17h30.

Rangement de notre matériel puis la main dessus pour l’ensemble des matériels composant le kyudojo. Fin de stage vers 19h !

Il nous faudra peut être envisager à l’avenir d’organiser notre tournoi Enteki un peu plus tard dans la saison. Pourquoi pas au mois de juin si bien entendu la neige a fondu entre temps !

Le bruit court que les archers des associations et compagnie de BELFORT pourraient bientôt voir mis à leur disposition un nouveau stand de tir ! L’actuel terrain sur lequel sont implantées les cibles verrait son usage dévolu pour une tout autre utilisation.

Personnellement je ne vois que du bien dans tout cela si les concepteurs de ce nouveau stand pensent que le terrain, sur lequel doivent être implantées les cibles, doit plus ressembler au gazon des terrains de rugby ou de foot que l’on connait qu’à un espace protégé pour la reproduction des alouettes et des plantes rares dans lequel les flèches se perdent !

Enfin ils devront aussi penser aux pratiquants de kyudo qui lorsqu’ils tirent à 60 mètres utilisent des cibles différentes des archers “européens”!

CIMG8644 CIMG8651 CIMG8655 CIMG8656 CIMG8658 CIMG8661 CIMG8663 CIMG8666 CIMG8671 CIMG8672 CIMG8673 CIMG8675 CIMG8676 CIMG8680 CIMG8682 CIMG8685

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.