Budo TaiJutsu – Présentation

Budo TaiJutsu – Présentation

LE NINPÔ  TAIJUTSU ou Budo Taijutsu
-dit aussi Ninjutsu -est l’art martial traditionnel des Ninjas
BUJINKAN
DOJO INTERNATIONAL

Le chef d’école (Soke) actuel est Maître Hatsumi. Il est à l’origine de la propagation du ninjutsu en Occident. Il est aussi le professeur des principaux instructeurs occidentaux. Fondé il y a trente ans sous l’impulsion de maître Hatsumi, le Bujinkan Dojo perpétue au XXIème siècle la tradition des neuf dernières écoles de Ninjutsu de Iga, qui lui ont été léguées par Sensei Takamatsu Toshitsugu 33°grand maître du Togakure Ryû Iga Ninja. Des Ninja et Samouraï sont à l’origine de ces écoles. Il y a trois écoles de Ninjutsu et six écoles samouraï. Elles comprennent des techniques de combat à mains nues (frappes, torsions, projection, étranglement, contrôles au sol, etc.) ainsi que le travail des armes. Cet apprentissage s’exerce dans dix-huit domaines différents avec une approche progressive et adaptée aux besoins de chacun. Ces apprentissages physiques et psychiques ont pour buts la formation de l’homme total et l’émergence d’un nouveau type de guerrier adapté au monde moderne-et tout cela à travers l’étude des armes anciennes, dont le principe majeur est : l’adaptabilité et la survie. Le Ninjutsu est l’art de la maîtrise des distances. Les armes ne sont que le prolongement naturel du corps. Cet art martial a été créé pour devancer le danger afin de le maîtriser et de l’arrêter pour retrouver la paix et la sérénité.

Ces 18 domaines du Togakure sont:

  • TAIJUTSU: le combat à mains nues
  • KENJUTSU: l’étude dans la voie du sabre (tantô, Kodashi, ninjatô, Katana, Taichi)
  • BOJUTSU: l’étude du maniement des bâtons
  • SHURIKEN JUTSU: techniques de lancer de lames (couteaux, étoiles, stylets…)
  • YARIJUTSU: les lances
  • NAGINATA JUTSU: les hallebardes
  • KUSARIGAMA JUTSU: la chaîne et la faucille
  • KAYAKU JUTSU: les techniques employant le feu et les explosifs (enseigner uniquement au force de police et militaire)
  • HENSO JUTSU: art du déguisement et de la dé personnification
  • SHINOBI IRI JUTSU: méthodes de pénétration de place forte, d’infiltration.
  • BA JUTSU: art chevaleresque
  • SUI REN JUTSU: techniques en milieu aquatique
  • INTON JUTSU: techniques de fuite et de dissimulation
  • TEN MON JUTSU: la  météorologie
  • CHI MON JUTSU: la géographie ainsi que la géologie.
  • CHO HO JUTSU: techniques psychologiques pour le recrutement d’agents
  • SEISHIN TEKI KYOYO: techniques psychiques liées au développement de ses potentialités.

En France  en 2007

plusieurs enseignants français se sont regroupés au sein d’une association Bujinkan Shidoshikai de France (shidoshikaifrance.org), elle a pour volonté de regrouper les pratiquants du Bujinkan en France afin d’échanger et de partager des connaissances techniques. La demande de Sensei Hatsumi est de rassembler les Dôjô qui suivent son enseignement. La pratique des Dojo du Bujinkan sur Belfort  s’effectue  dans la bonne humeur et la sérénité. Pour que tous les pratiquants s’y sentent bien en paix avec les autres et eux-mêmes. Le but de cet art martial est de propager le bien autour de soi.

Le ninjutsu, l’art de la survie, est aujourd’hui enseigné comme l’art de vivre en harmonie avec l’environnement et les autres.     Masaaki Hatsumi Sensei

Principe et Philosophie des 9 écoles du Bujinkan Ninpô Taijutsu

34è  Soke du Togakure ryu (Ninjutsu), 12èmesiècle (école de la porte cachée)

Philosophie de l’école : La violence doit être évitée et le Ninpô est Bujutsu. Le sabre doit être pacifique, il doit protéger la patrie, la famille, et la nature.

Principes : 3 armes secrètes. Le senban shuriken, étoile de lancer à quatre pointes.Le Shuko, griffe de main utilisée pour le corps à corps, l’escalade, ou contre un sabre.Le shindake, tube de bambou (ou fourreau de sabre) servant soit de sarbacane ou de tuba.

28è  Soke du Gyokko ryu (Kosshi-jutsu), 12èmesiècle (école du tigre précieux) Origine : Chine (Techniques de la garde impériale Chinoise).

Philosophie de l’école : « Bushi gokoro wo motte totoshi no asu ».Le cœur du guerrier est précieux et essentiel

Principes : Kosshi jutsu (frappes sur les muscles), Shito jutsu (utilisation des pouces et des doigts).Techniques de combat contre sabres et lances. Blocages puissants et travail d’équilibre. Luxations et projections sont les spécialités de cette école. Ecole complémentaire de Koto ryu (courtes distances) Gyokko ryu (longues distances)

28è  Soke du Kukishinden ryu (Happo-Biken-jutsu), 14èmesiècle (Ecole de la tradition des 9 Démons.) Origine : Chine

Philosophie de l’école : Ryu de Samouraï. Le clan se développa dans la province de Kumano. Yasushi Maru Kurando avec l’aide de quelques Samouraïs défendirent  le trône et l’empereur (go daigo). Durant les combats il est dit  qu’ils lutèrent comme neuf démons. Ce ryu à des liens très étroits avec l’école Itto ryu , école créée par Itto Ittosai. Ce ryu à une valeur inestimable quand à la qualité et variété de ses technique. Technique corps à corps (avec ou sans amure) : frappes, projection, luxation, sauts, casse des os, percussions des points vitaux, immobilisations. Les armes : So (lance), naginata (hallebarde), Bo, jo, hanbo (bâtons de 1.80m, 1.28m, 0.90m). Sabre long moyen petit utilisation en ryoto kodachi avec dégainage normal ou inversé.

Principes : Nous ne pouvons donner tous les arts pratiqués dans ce ryu tellement ils sont nombreux. Comme exemple il existe l’art du combat en milieu aquatique, l’utilisation du feu et de l’eau, la fortification le déguisement la stratégie des batailles la météorologie le lancer de lames de shuriken de sabre l’utilisation de hache, jutte, et l’art du combat à cheval…

26è  Soke du Shinden Fudo ryu (Daken-Tai Jutsu), 12èmesiècle (Ecole du cœur de l’immuable) Origine : Chine (Technique de Kempo)

Philosophie de l’école : La patience n’est seulement qu’un instant. Savoir que le sentier sur lequel nous marchons est le chemin de la rectitude. Oublier l’indifférence et l’égoïsme. Obtenir la paix du cœur par la compréhension du cœur immuable (Shindenfudo).

Principes : Le secret de ce ryu passe par la recherche, l’étude, et la pratique du « principe naturel, de la nature, et de sa propre nature ». Le dakentaijutsu (art de frappe)  et le jutaijutsu (art de projeter et luxer) sont la spécialité de cette école.

21è  Soke du Gyokushin ryu (Ninpô), 16èmesiècle (Ecole du cœur immuable).

Philosophie de l’école : Basée sur une action d’espionnage que sur les techniques.

Principes : Utilisation maximale des sutemi des roulades et des déplacements.

18è  Soke du Koto ryu (Koppo-jutsu), 12èmesiècle (Ecole pour abattre le tigre)

Philosophie de l’école : Koto Ryu signifie, abattre le tigre avec l’extrémité des doigts. La pratique se fait avec les yeux « blancs », afin de ne pas transmettre sa riposte.

Principes : Attaque au visage, usage de poudres aveuglantes, yoko aruki (pas croisés), toki (frappe sur les orteils), frappes fortes à très courte distance.

18è  Soke du Gikkan ryu (Koppo-jutsu), 16èmesiècle (Ecole de la justice, de la loyauté et de la vérité)

Philosophie de l’école : Ne jamais attaquer le premier

Principes : Coup de pieds spéciaux, coups de poings et projections.Dans la forme les techniques s’apparentent à vieux styles internes chinois. Les distances sont extrêmement réduites (face à face) et esquives quasi inexistantes, la riposte se produit en même temps que l’attaque adverse. Toute la force est concentrée dans les mains. L’énergie étant ainsi concentrée, il est très aisé de projeter un adversaire à plusieurs mètres.

17è  Soke du Takagi yoshin ryu (Ju-Tai-Jutsu), 17èmesiècle (Ecole du cœur du grand arbre et du cœur enraciné).

Philosophie de l’école : Regarder les yeux de l’adversaire et utiliser la vitesse.

Principes : Empêcher l’adversaire de s’échapper de la saisie en l’accompagnant en roulade. Luxation et torsions sont maintenues près de soi pour paralyser l’adversaire avec le Ki (énergie). Cette particularité provient du fait que ce ryu est un style interne. Pour cette raison on ne projette pas au loin. Le style de cette école ressemble fortement à des techniques d’Aikido.

14è Soke du Kumogakure ryu (Ninpô). 16èmesiècle (Ecole de dissimulation dans les nuages)

Philosophie de l’école : Ce ryu est proche de l’école Togakure. A partir 1600 la famille Toda transforme l’esprit du Kumogar ryu en une école de pensé qui base ses techniques sur le coté non-violent de l’art des Ninja.

Principes : Riposte en double blocage et double frappe. Armes utilisées : Kamayari ( lance avec crochet). Ippon sugi (outil pour grimper aux arbres). Le masque du démon, pour donner le fameux kikaku ken (coup de tête).


Gymnase Bonnet – Rue Anouar El Saddate – 90000 BELFORT

MARDI de 20h00 à 22h00
JEUDI de 20h00 à 22h00

Pour le tarif, se reporter à la page Inscriptions et tarifs.