1er stage de formation pour enseignants et dirigeants de dojo de la Fédération de Kyudo Traditionnel

1er stage de formation pour enseignants et dirigeants de dojo de la Fédération de Kyudo Traditionnel

Au sein de l’association le poste budgétaire le plus important est celui de la formation.  En effet le seul dévouement ne suffit pas lorsqu’il s’agit d’enseigner de manière bénévole des disciplines au volet technique important. Aussi les instructeurs sont ils souvent amenés à poursuivre régulièrement  leur formation afin de peaufiner les techniques apprises et pour en acquérir de nouvelles auprès de leurs Senseï et Sifu.

Le kyudo n’échappant pas à cette règle Jacques et votre serviteur se sont rendus au centre Zen de la Falaise Verte à SAINT LAURENT DU PAPE  (Ardèche) pour participer au premier stage fédéral de formation destiné aux enseignants et dirigeants de dojo animé par Erick MOISY Senseï (Kyoshi G) et Thierry GUILLEMAIN d’ECHON Senseï (Renshi F).

Lorsque l’on dirige un lieu de pratique martiale depuis près de  30 années on pourrait se dire que l’on a fait, globalement, le tour de la question. Pour ma part il est bon de rappeler de temps à autre les principes de bases afin de ne pas mélanger enseignement et correction. Il est également nécessaire de confronter nos méthodes afin de rectifier, si nécessaire, les anciennes ou d’en acquérir de nouvelles

Dans son préambule Senseï Erick MOISY soulignera qu’il n’y a pas de pédagogie type pour l’enseignement du kyudo et que celle-ci s’appuie sur une chose qui n’est pas négociable en l’occurrence le Manuel de Kyudo de la Fédération Japonaise de Kyudo (ANKF).

Bien différencier l’enseignement qui s’adresse au groupe et la correction qui est généralement individuelle, mais qui peut aussi s’adresser au groupe. Attention de ne pas mettre en pratique une correction autre que celle qui vous est faite par l’enseignant !

Pratiquer ou enseigner telle est le dilemme de l’enseignant qui ne doit pas mélanger les deux afin que les choses soient claires dans l’esprit du pratiquant.

Les 3 niveaux de connaissances :

Directif : Savoir connaître – théorique- rationnel – didactique – programmé

Semi directif : Savoir faire – exercice et pratique – acquisition –assimilation –

Apprentissage du corps dans l’exercice du geste

Non directif : Savoir être – Psychologie – attitude –communication- relation-

rencontre – exemplarité – animation.

 

Lors d’un atelier Senseï Erick MOISY nous démontrera que l’on peut en 1h 15 faire tirer une première flèche à la makiwara à deux débutants. Stupéfiant!

Après les ateliers de l’après midi les soirées furent consacrées au tir libre et se fût aussi pour le Senseï l’occasion de rappeler que le shajo doit être nettoyé et l’azuchi remis en état après chaque utilisation.

Le dimanche matin fut l’occasion de nous mesurer lors d’un tournoi et là aussi ce fut l’occasion d’apprendre un certain nombre de choses en matière de réglementation et d’étiquette.

Durant ce stage, Jean Claude TRAMIER secrétaire général de la FKT nous informa de certaines dispositions en matière de certificats médicaux, de brevet de moniteur fédéral, de demande parrainage  de club avec un Shogo.

Senseï Erick MOISY lancera un appel aux volontaires pour le 2ème championnat du monde de kyudo qui se déroulera à PARIS en 2014. Tous devons faire un effort et ne pas compter uniquement sur les pratiquants de PARIS et Ile de France. Je pense que le coût de ce déplacement, hébergement, restauration pourrait faire l’objet, au niveau de chaque Ligue de demandes de subventions au motif que les japonais font une confiance totale dans les capacités d’organisation de la Fédération de Kyudo Traditionnel qui, il est bon de le rappeler, a gagné le premier championnat mondial à TOKYO en 2010.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.