Stage de kobudo de la nouvelle année

Stage de kobudo de la nouvelle année

Les 28 et 29 janvier nous étions pas moins de six de la section kobudo à nous rendre au dojo de NOVILLARS (25) pour un stage animé par Lionel OUDART Senseï.

Salut traditionnel de début de stage suivi de la remise du diplôme de « bugeisha » à Edouard XIA  du TAI AKI DOJO venu spécialement de BELGIQUE avec Micaël ABREU son enseignant et François Guillaume un pratiquant. Ce stage a été l’occasion, durant le « mondo » d’aborder le contenu du terme ‘Shidosha’ mais aussi aux pratiquants de poser des questions relatives au contenu philosophique du Budo.  Puis travail sur les gardes de ken jutsu, Bo jutsu et naginata jutsu en annonçant, pour les réaliser, les termes qu’employait Sensei Yoshio SUGINO.

Travail ensuite sur le ken jutsu, le Bo jutsu et la naginata jutsu avec rectifications. Savoir à quoi correspondent les attaques afin d’obtenir un point précis de frappe. Ainsi au fil du temps nous pouvons nous rendre compte que l’emploi du ichizuki dans l’emploi du naginata devient vraiment fantaisiste et devient inopérant. Certes on pourra m’objecter que la ‘ forme’ est amenée à changer et j’en conviens! Mais le fond doit être présent dans la forme. L’absence de fond est le fruit d’un manque de travail, d’un manque de zanshin et d’un défaut de correction du professeur. Le Budo est un travail exigeant que l’on pratique pour sa propre transformation. Sans rigueur dans la pratique d’un art ancestral il ne peut y avoir de transformation.

Sous la direction éclairée de Jean Louis les plus anciens ont revu la série des yari jutsu. Force est de constater que du travail technique reste à faire pour exécuter correctement le fond de chacun des kajos. De l’occupation en perspective jusqu’au prochain stage.

Ce stage de reprise a aussi été l’occasion de tirer les Rois!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.