SPORTISSIMO 2019 BELFORT

Nous étions présents cette année au salon SPORTISSIMO de BELFORT. Équipes d’accueil et de présentation de disciplines (budo taijutsu et kobudo)ont bien œuvré pour le plus grand bénéfice, du moins nous l’espérons, de l’association. Stand préparé par notre présidente Madeleine MANN et notre trésorière adjointe Marie Madeleine ROBERT assistées de Béla MANN, Claude DRUET et votre serviteur. Nous avons du composer avec la publicité permanente installée au tennis couvert. Le public était nombreux tant samedi après midi que dimanche. Présentation du Budo Taijutsu et du kobudo. Nous avons répondu aux interrogations des unes et des autres et nous espérons que cela amènera quelques pratiquants dans les arts chinois, japonais ou de bien être. Nous verrons ce lundi à la reprise des activités.

L’art japonais que vous pratiquez est macabre

Cet article mériterait d’attendre Obon (お盆) ou Halloween, mais afin d’éviter que ma mémoire ne me joue quelques tours, je préfère vous livrer l’étymologie de notre « voie » – .

L’idéogramme est composé des éléments et .

Si le second représente l’idée du déplacement dans un espace dédié à cette même action, le premier élément est plus troublant…

Ce kanji se lit kubi (くび) et il est utilisé dans le langage courant pour désigner le cou. Mais kubi désigne également tout ce qui se trouve au dessus de la ligne des épaules.

En Chine, puisque l’étymologie vient de là-bas, pour conjurer les fantômes dans les villes, des guerriers déambulaient dans les rues () portant à bout de bras des têtes coupés () d’étrangers.

Je ne sais pas s’il y avait une occasion particulière pour pratiquer cette joyeuseté.

Les étrangers étaient des gens venant hors de Chine, puisqu’il fallait que les visages soient laids pour effrayer les revenants.

Bien sûr il s’agit d’une pratique à proscrire de nos jours.

Mais continuez à pratiquer votre voie.

Stage de QI GONG et TAI CHI CHUAN les 17 et 18 mars 2012 à BELFORT.

Stage animé ce week-end par notre Sifu Olivier grâce auquel les pratiquants de Qi Gong ont pu, samedi après midi 17 mars, retourner un peu dans l’enfance de l’art du Qi Gong en étudiant les 5 animaux que sont le Tigre (pas de papier celui là malgré son origine martiale chinoise !), le Cerf, l’Ours, le Singe et la Grue. Pour le Singe j’ai du remporter la palme encore que dans mon dos certains et certaines faisaient bien mieux ! Mais après tout rien d’anormal puisque nous descendons paraît il de l’ordre des primates.

Aussi avons-nous eu un peu de mal a exprimé notre animalité à travers le Tigre, le Cerf, l’Ours et la Grue lesquels sont pourtant présents dans l’expression corporelle du Tai Chi Chuan. L’origine de cet art serait née, selon la légende, de la vision d’un combat opposant un serpent à une pie! Donc le style du serpent serait bien le style d’origine ! Pour ce qui est du style de la pie ! A moins que la Grue ?

Le soir, petite sortie en ville, pour un dîner au restaurant. Là nous retrouvons les instructeurs de la section de Budo Taijutsu (ninjutsu) venus avec les Senseï Didier, Roland et Sébastien (lequel à fait avec trois de ses élèves le déplacement depuis CARPENTRAS) venus animer un  stage! Excellent moment de convivialité et d’échanges bien que le repas ait été plus latin que japonais ou chinois.

Le dimanche 18 étude de la forme de 108 mouvement de tai chi dans le style du serpent. Expressions et contenu. A midi, le déjeuner est le bienvenu pour un moment de récupération. Certains profitent même du silence de la petite salle pour effectuer un petit somme. Dès 14h reprise  jusqu’à 17h. J’avoue qu’en fin de journée j’ai eu du mal à me concentrer et que la fatigue était bien présente. Dommage !  C’est généralement à ce moment précis que le relâchement corporel est le plus grand et donc le plus profitable pour l’acquisition de mouvements.

Merci à Olivier pour sa patience envers les piètres marmottes que nous étions. Peut être, à l’avenir, un 6ème animal à étudier en qi gong !

Prochain stage avec Olivier les 16 et 17 juin prochains.